LA CULPABILITÉ

Se sentir coupable c’est quoi?

Se sentir coupable, c’est croire être fautif. Soit nous nous sentons coupables, soit nous tentons de culpabiliser les autres quand ils se permettent d’être ce que nous jugeons de mal.

Aussitôt que la culpabilité se manifeste dans votre vie, vous pouvez devenir conscient que ce n’est plus vous qui dirigez votre vie, mais votre ego à qui vous donnez trop de pouvoir. Seul l’ego croit au bien et au mal.

LA CULPABILITÉ EST DONC UN JUGEMENT

Les victimes sont les personnes qui se sentent le plus souvent coupables.

« culpabilité de la victime innocente ».

La culpabilité se manifeste par des sacrifices ou un manque d’affirmation de soi. Souvent par peur d’être rejetée.

Altruisme exagéré, se faire du mal à soi en voulant faire du bien aux autres.

En faisant taire votre désir, vous ne soulagez pas la culpabilité mais au contraire, l’enflammez.

La culpabilité est une émotion associée à une tendance comportementale de « réparation » des dommages causés.

À QUEL MOMENT SE DÉCLENCHE LA CULPABILITÉ?

Le mécanisme s’amorce lorsque nous ne sommes pas alignés sur nos valeurs ou aspirations avant d’entamer une action.

Parfois la culpabilité intervient, sur la base de nos pensées, avant même que nous ayons agi. C’est alors comme si nous nous séparions de nous-même pour nous juger. Par exemple, face à une situation imprévue, nous nous sommes parfois retrouvé pris de court et n’avons pas réussi à agir comme nous l’aurions souhaité. Après coup, une part de nous nous juge et nous condamne : « Tu es trop bête, tu auras dû faire ceci ou cela ! Pourquoi n’y as-tu pas pensé plus tôt ? Tu es faible, tu t’es laissé faire… ».

Parfois même, le Juge va aller jusqu’à nous maltraiter. Si nous croyons ce qu’il dit, nous allons somatiser et nous rendre malade ou encore nous auto-punir en ne profitant pas du moment présent, en ratant des opportunités, etc.

LES EXCUSES

Il nous arrive parfois d’agir d’une façon qui nous rend très mal à l’aise. C’est humain. C’est pourquoi les mots »Excuse-moi » existent.

Par contre nous n’avons pas à nous excuser en tout temps. Certaines personnes s’excusent sans cesse de tout et de rien, des mots qu’elles utilisent, de leur façon de faire, d’être en vie, et d’être celui ou celle qu’elles sont.

Vous n’avez pas à vous excuser de vous préoccuper de vous, de vous occuper de vos sentiments, de fixer vos limites, d’avoir du plaisir de retrouver la santé.

Ne changez pas votre ligne de conduite si elle est au mieux de vos intérêts mais parfois une excuses générale qui reconnait ce que l’autre ressent peut être bénéfique lorsqu’une relation, n’est pas clair.

Nous pouvons dire » Je m’excuse de ce malentendu ».
»Je suis désolé si ce que j’ai du faire pour prendre soin de moi t’es blessé ; je ne l’ai pas fait dans cette intention.»
Une fois que nous avons présenté des excuses, nous n’avons pas à les répéter sans cesse. Si une personne insiste pour nous extorquer des excuses pour le même incident, c’est son problème.
Il est possible de choisir de traiter nos excuses avec sérieux et à ne pas les offrir lorsqu’elles ne s’imposent pas.
Lorsque l’on se sent bien avec soi-même nous savons à quel moment il convient de nous excuser et à quel moment il n’est pas nécessaire.

PRENDRE RENDEZ-VOUS EN HYPNOSE & PNL ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Panier