LEÇON D’AMOUR

Les relations

Les relations sont une bénédiction et un fléau du développement personnel. Les relations, c’est l’endroit où nous passons véritablement à l’action dans notre processus de croissance personnel.

Chaque jour nous sommes confronté à la perspective de fonctionner dans plusieurs relations différentes. Parfois nous choisissons ces relations : d’autres fois pas. Le seul choix que nous ayons habituellement dans nos relations, c’est celui qui concerne notre propre comportement. Dans notre processus de croissance personnel notre but est de nous comporter de façon responsable de nous-mêmes.

Nous apprenons à reconnaître notre capacité de prendre soin de nous-mêmes dans nos relations. Nous apprenons à être intimes avec les gens lorsque cela est possible et de façon sécuritaire.

S’aimer soi-même

Comment faire pour s’aimer soi-même ?

C’est sans doute le défi le plus difficile à relever.Rares sont ceux qui l’ont appris dans leur enfance. On nous inculque très tôt que l’amour de soi est mauvaise chose, preuve d’égoïsme et d’égocentrisme.

Avons nous besoin de nous détacher de quelqu’un que nous avons essayé de contrôler ?

Y a-t-il quelqu’un que nous avons essayé de changer ?

Y a-t-il quelqu’un a qui nous avons besoin de parler, même si ce que nous avons a dire peut être difficile ?

Y a-t-il quelqu’un que nous évitons parce que nous avons peur de prendre soin de nous-mêmes avec cette personne ?

Avons-nous besoin de faire amende honorable ?

Y a-t-il quelqu’un à qui nous devons tendre la main ou manifester de l’amour ?

L’estime de soi la confiance en soi, le respect de soi-même dans l’honnêteté, l’amour de soi et de l’autre, ne se produit pas en marge de nos relations. Nous y arriverons en apprenant à nous approprier notre pouvoir intérieur et à prendre soin de nous-mêmes dans nos relations interpersonnelles.

  1. Prendre part à ses relations de votre mieux ( 4e accord Toltèques ).
  2. Se rendre disponible pour l’amitié et le partage avec les gens en qui vous avez confiance.
  3. Demandez ce dont vous avez besoin.
  4. Donner ce qui vous semble correct.

L’amour de soi et de l’autre

Est-ce l’être avec qui je pourrais vivre et construire un amour durable ?

Très tôt, l’amour de soi est affublé de toutes sortes de jugements qui le disqualifient à jamais dans l’esprit du jeune enfant. Nous en arrivons à croire qu’il consiste à rencontrer l’être idéal. Et quand nous croyons le rencontrer, nous lui faisons porter le poids de toutes nos attentes au lieu de le laisser être ce qu’il est.

Beaucoup de couples se déchirent sur ce « malentendu » de départ : je t’aime pour ce que tu combles chez moi, et non pour ce que tu es ; si tu ne comble plus mes attentes, je ne peux plus t’aimer. Bref, l’autre n’existe pas pour lui, mais pour moi.

En se demandant s’ils ont trouvé le « bon » ou « la bonne », certains caressent une autre idée fausse : celle qu’il y aurait, quelque part, une personne et une seule qui leur correspondrait « parfaitement » : le partenaire « idéal », l’âme sœur, la « moitié », le prince charmant… Du coup, ils passent leur temps à  « s’examiner » ou à bâtir des châteaux en Espagne, centrés sur eux-mêmes, en se demandant s’ils ont tiré la bonne carte. Et ils en oublient de découvrir la réalité de l’autre, de s’ouvrir à lui, de savoir qui il ou elle est vraiment.

Si vous voulez savoir si une relation « sérieuse » peut s’engager avec la personne aimée, mieux vaut être lucide et vous poser les bonnes questions.

Le choix du partenaire et de la relation

  1. Définissez ce que couple signifie pour vous. C’est à dire visualisez comment se comporte votre vision d’une relation de couple satisfaisante pour vous en terme d’actions et de réalisations.
  2. Définissez vos objectifs à court moyen et long terme en vous posant la question: Comment visualisez-vous votre avenir dans 5 ans..10 ans..20 ans..
  3. Définissez de quelle façon vous vous sentiriez combler en amour. c’est à dire quels sont les gestes de votre partenaire qui vous font sentir meilleure et en harmonie.
  4. Faites la liste de vos valeurs personnelles. Nos valeurs sont importantes car qu’elles nous pousse à grandir et à nous développer. Elles nous aident à créer le futur que nous voulons vivre. … Lorsque nous utilisons nos valeurs pour prendre des décisions, nous faisons le choix délibéré de nous concentrer sur ce qui est important pour nous. Ce sont nos valeurs qui guident nos décisions ainsi que nos relations.

Trouver ce qui nous réunit

Le fait de partager des activités permet de se découvrir et de créer un lien. Mais pour bâtir un couple stable, au-delà de nos goûts communs,  demandons-nous si nous pourrions construire notre vie ensemble.
Avec nos activités, nos métiers, nos traits de caractère, nos aspirations, nos valeurs communes, pouvons-nous avoir un projet commun ?

Projets et réalisations communes.

Et si cette personne est trop différente ?

Ce n’est pas forcément parce qu’on découvre des différences qu’il faudra renoncer. L’absence de différences rassure, mais à ne rechercher que ce qui est identique on ne construit pas une relation réelle.

Cependant, plus les différences sont importantes entre vous, plus il faut réfléchir et discuter de votre « projet commun ».

Une relation équilibrée permet à chaque membre du couple de se réaliser, de se donner à l’autre et de grandir.

Apprenez à donner de vous-même sans toutefois vous oublier tout en prenant compte de vos besoins et de ceux de votre partenaire. L’amour ne supprime pas les limites de chacun mais jaillit au cœur de la différence. Aimer c’est essayer d’approcher la vérité de l’autre, de l’accueillir comme une personne à part entière, en se débarrassant de ses illusions et de ses projections.

Soyez responsable de votre bonheur !

« S’il ou elle m’aimait davantage, il ou elle devinerait ce qui me ferait plaisir! ». Soyez prudent ! Si vous ou l’autre avez manqué d’amour dans votre passé, aurez tendance à tout attendre de la relation amoureuse. L’autre a donc la mission impossible de vous rendre profondément heureux(se)  : « je veux, j’exige, j’attends ». Tout seras sous-tendu par ce que l’autre m’apporte (ou ne m’apporte pas) pour mon propre bonheur, pour mon épanouissement personnel.
En même temps que je réfléchis aux qualités de la personne aimée, Il est donc important de faire la lumière en moi et de me poser quelques questions-vérité : Qu’est-ce qui m’attire vers telle personne ?  Est-ce que je cherche à combler un vide ? Ai-je un désir de reconnaissance, une quête d’affection ? Suis-je vraiment amoureux de telle personne pour elle-même ou pour ce qu’elle m’apporte ? Suis-je avec lui seulement parce que je l’ai rencontré au moment où j’avais tellement besoin d’amour ?
Si l’autre n’est là que pour combler mes manques, me consoler, me donner confiance en moi mais que je ne l’ai pas choisi(e) vraiment, alors je risque fort d’être déçu(e) et de le (la) décevoir. Immature, cet amour fait finalement souffrir, il ne m’apprend pas à donner et à recevoir.
Est-ce qu’il (elle) me tire vers le haut et est-ce que je tire cette personne vers le haut?

Réflexions

Un groupe de professionnels a posé cette question à un groupe de 4 à 8 ans : Que signifie l’amour ?

Les réponses qu’ils ont obtenues étaient plus larges, plus profondes et plus profondes que ce qu’on aurait pu imaginer !

′′ Quand ma grand-mère a eu de l’arthrose, elle ne pouvait plus se pencher et peindre ses ongles d’orteils… Alors mon grand-père le fait tout le temps pour elle, même quand ses mains souffraient aussi d’arthrite. C’est ça l’amour.  » Rebecca – 8 ans

′′ Quand quelqu’un t’aime, la façon dont il dit que ton nom est différent. Vous savez juste que votre nom est sûr dans leur bouche.  » Billy – 4 ans

′′ L’amour, c’est quand une fille se met au parfum et qu’un garçon se rase de l’eau de Cologne et qu’ils sortent et se sentent Karl – 5 ans

′′ L’amour, c’est quand tu sors manger et que tu donnes à quelqu’un la plupart de tes frites sans qu’elles ne te fassent rien.  » Chrissy – 6 ans

 » L’ amour est ce qui vous fait sourire quand vous êtes fatigué. « Terri – 4 ans

′′ L’amour, c’est quand ma maman prépare du café pour mon papa et qu’elle prend une gorgée avant de le lui donner, pour s’assurer que le goût est bon. » Danny – 8 ans

′′ L’amour est ce qu’il y a dans la chambre avec vous à Noel si vous arrêtez d’ouvrir des cadeaux et écoutez simplement  » Bobby – 7 ans (Waouh ! ))))

′′ Si vous voulez apprendre à aimer mieux, vous devriez commencer par un ami que vous détestez. Nikka – 6 ans

′′ L’amour, c’est quand tu dis à un gars que tu aimes sa chemise, puis il le porte tous les jours.  » Noelle – 7 ans

′′ L’amour est comme une petite vieille femme et un petit vieux qui sont toujours amis même après qu’ils se connaissent si bien.  »  Tommy – 6 ans

′′ Pendant mon récital de piano, j’étais sur scène et j’avais peur. J’ai regardé toutes les personnes qui m’observaient et j’ai vu mon père me faire signe et sourire. Il était le seul à faire ça. Je n’ai plus eu peur.  »  Cindy – 8 ans

′′ Ma maman m’aime plus que quiconque. Vous ne voyez personne d’autre m’embrasser pour dormir la nuit. » Clare – 6 ans

′′ L’amour, c’est quand maman donne à papa le meilleur morceau de poulet. « Elaine – 5 ans

′′ L’amour, c’est quand maman voit papa sentir et transpirer et dit toujours qu’il est plus beau que Robert Redford.  » Chris – 7 ans

′′ L’amour, c’est quand ton chiot te lèche le visage même après que tu l’aies laissé seul toute la journée ′′ Mary Ann – 4 ans

′′ Je sais que ma sœur aînée m’aime parce qu’elle me donne tous ses vieux vêtements et qu’elle doit sortir et en acheter de nouveaux.  » Lauren – 4 ans

′′ Quand tu aimes quelqu’un, tes cils montent et descendent et des petites étoiles sortent de toi. ′′ Karen – 7 ans

′′ L’amour, c’est quand maman voit papa sur les toilettes et qu’elle ne pense pas que c’est dégueu… ′′ Mark – 6 ans.

′′ Tu ne devrais vraiment pas dire ′′ je t’aime ′′ à moins que tu ne le penses. Mais si tu le penses, tu devrais le dire beaucoup. Les gens oublient.  » Jessica – 8 ans

Et le dernier : Le gagnant était un enfant de quatre ans dont le voisin d’à côté était un gentleman âgé qui avait récemment perdu sa femme. En voyant l’homme pleurer, le petit garçon est entré dans le jardin du vieux gentleman, il est monté sur ses genoux et s’est assis là. Quand sa mère a demandé ce qu’il avait dit au voisin, le petit garçon a dit : ′′ Rien, je l’ai juste aidé à pleurer. ‘ ‘

Maintenant, prenez 60 secondes pour ensuite revoir et peut-être redéfinir et mettre à jour vos paramètres sur l’amour aujourd’hui !

RÉSERVER UNE CONSULTATION PRIVÉE EN HYPNOSE & PNL ICI

PRATIQUER UNE MÉDITATION GUIDÉE SOUS HYPNOSE ICI

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Panier